MoobyFR's blog

Some IT infos
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Mont Ventoux: Done

, 11:46 - Lien permanent

Le rendez vous était fixé à 7h50 sur le parking de Bedoin, à la sortie de la ville

Une quarantaine de patineurs étaient présent, avec de nombreuses voitures accompagnatrices. Finalement la sortie était organisé par la section Rando du PUC.


Après un petit briefing rappelant que c'était bien une rando et non pas une course, puis la photo de départ, nous nous sommes élancé sur la route. Le début est plat, pas plus de 2/3%, on peut rouler les bras dans le dos et faire une foulée habituelle. Je suis parti dans les derniers, n'ayant pas vu les premiers s'élancer rapidement à 30km/h. Je remonte qques personnes histoire d'etre dans les 20 premiers, mais les 15 devant ont déjà mis 100m. Finalement pendant les 7 premiers kilomètres, l'écart ne bougera plus.

La montée commence, on rentre dans la foret et les petits virages. Je sort un peu les bras histoire de garder une vitesse correcte, mais au bout d'un kilomètre, je les remet dans le dos, ca m'essouffle de trop. les 3 personnes avec moi commencent à lacher, je fini par me retrouver seul, avec une autre personne 50m devant moi, les lacets et la foret me font perdre de vue les premiers. le kilometrage au sol me permet de mesurer ma vitesse: un peu moins de 8minutes par kilometre, ca fait du 8km/h.

A mi chemin juste avant de sortir de la foret, il faut que je m'arrete pour m'essuyer complement: il fait trop chaud, je suis dégoulinant, j'ai l'impression qu'il pleut, la temperature est de 30°C. Les virages deviennent vraiment pentu, impossible de prendre le chemin le plus court a l'intérieur du virage. Ca tombe bien, il y a toujours un accompagnateur du PUC ou autre qui est arreté et qui signale si la route est libre pour se faire l'extérieur. Et la, le plaisir: on peut croiser et reprendre de la vitesse, l'extérieur des virages est tellement large qu'il semble etre plat!

J'arrive au niveau du parking Reynard, on sort de la foret et devant on voit le sommet, la végétation disparait pratiquement pour laisser place à du caillou. C'est encore haut, mais en regardant dans la vallée Bedoin, on y est bientôt. la route est encore plus large, avec une zone bien large pour les vélos. les lacets sont bien apparent, et le décompte avant l'arrivée se fait facilement ca redonne un peu de moral. Un panneau annonce une montée a 7%, cool c'est inférieur a la moyenne, mais en pratique ca reste aussi dur. La poussée se fait vraiment en canard, après un peu moins de 2h de montée, un coup de pied allongé en avant après avoir ramené le pied est le moyen le plus efficace. Je double un skateur, il a une bonne foulée, mais s'arrete souvent a cause de crampes. Quelques vélos me doublent, mais si doucement, ils mettent 10s a me passer. je passe à 7mn au kilometre, ca va bien. Le cardio, lui, n'arrète pas de baisser, je suis à peine à 160 au bout de 2h de montée. 3 lacets, 2 lacets, le dernier...... ARRGGGGGGG, une voiture dans le virage, je doit passer dans l'intérieur du virage, un vrai mur, il faut que je marche en canard! je relance sous les encouragements de la 10aine de patineurs qui sont déja arrivés:


2h25 de montée!

Objectif atteint, je visais 2h30, j'y suis arrivé sans trop de difficultés. L'année prochaine, 2h15.

Commentaires

1. Le mercredi, août 9 2006, 01:00 par Strass

Bravo, belle "ballade" apparemment !
Quand j'aurais un peu moins de boulot, faudra que je me remette sérieusement au roller...